EXPOSITION

Notre page                    Notre chaîne vidéo                    Nos instantanés

© TERRA VIVA   /////   Contact 

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

14 rue de la Fontaine /// 30700 St Quentin la Poterie

33 (0)4 66 22 48 78

Et dieu créa la femme


Du 6 août au 6 septembre 2017

///////////////////////////////////////////
///////////////////////////////////////////

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

CERAMIQUE  D’ART ACTUELAccueil.htmlAccueil.htmlshapeimage_11_link_0
CONTACTContact.htmlContact.htmlshapeimage_12_link_0
EXPOSITIONshapeimage_13_link_0
ARTISTESArtistes.htmlArtistes.htmlshapeimage_14_link_0
LA GALERIELa_Galerie.htmlLa_Galerie.htmlshapeimage_15_link_0
PROGRAMMATIONProgrammation.htmlProgrammation.htmlshapeimage_18_link_0
VIDEOSVideos.htmlVideos.htmlshapeimage_19_link_0

Fabienne AUZOLLE - NINA

Nathalie SCHNIDER-LANG - Stéphanie RAYMOND

Si les femmes se sont emparées avec talent de l’art céramique pour prendre une place essentielle dans ce domaine si créatif, elles ont aussi parfois pour sujet de prédilection le féminin...


C’est le cas des quatre artistes conviées à Terra Viva, explorant la grâce et le mystère des multiples images de la femme : fleur rare et luxuriante chez Fabienne Auzolle, souveraine rêveuse dans ses atours orientaux avec Stéphanie Raymond, déesse espiègle et charmeuse de Nina ou silhouette fluide et virevoltante de Nathalie Schnider-Lang !

Ode à la féminité, les sculptures de Fabienne Auzolle se penchent sur son image sacrée, depuis les Vierges noires de son enfance jusqu’aux foisonnantes marques de piété latino-américaine. Bienveillantes, parées des couleurs riches de la faïence, ses oeuvres explorent la métamorphose en mêlant intimement féminin et végétal.

Reines de civilisations disparues et déesses antiques orientales au regard évanescent semblent inspirer les dernières créations de Stéphanie Raymond. Sa porcelaine aux accents d’or, couverte de riches reliefs telles de fastueuses parures, se fait baroque, précieuse et toujours malicieuse.

Nina, dont la sensualité des formes rondes est déjà une ode au féminin, trace dans la terre d’un trait vif des silhouettes et des visages de créatures qui plongent bien loin leurs racines, entre Vénus antiques, Renaissance ou muses modernes, tout en présentant un caractère graphique très contemporain.

La céramiste suisse Nathalie Schnider-Lang scrute les états d’âme et offre une vision de la femme d’aujourd’hui, femme de caractère tout droit sortie d’un film d’Almodovar. Ses figures dansantes, modelées au rythme de la musique, charment par la nervosité de sa sculpture qui contraste avec la légèreté des couleurs, blancheur poudrée associée à des teintes vives et chaleureuses.

En prime, l’exposition est complétée par une exceptionnelle sélection de pièces de la céramiste Louise Gardelle qui, de longue date, explore la figure féminine dans ses joyeuses terres vernissées.